Ce n’est ni la pluie ni le froid qui nous arrêtera ! Module EAD 1 & 2 à Megève

Un grand merci aux Kinés et Ostéos venus d’un peu partout en France mais également de la Belgique et de la Suisse pour suivre et surtout vivre le module 2 de la formation EAD (Corriger la posture et les instabilités articulaires) à Megève. Après avoir travaillé la statique et la dynamique du pied et de la jambe lors du premier module, ils ont poursuivi cette approche en apprenant à réintégrer le bassin, stimuler les muscles érecteurs du dos, libérer le thorax et interconnecter les segments… Un module qui comporte 1/2 journée d’escalade type bloc pour découvrir l’intérêt postural et fonctionnel de cette discipline. Un plaisir de les revoir et de partager ce moment avec eux.

Un autre groupe a succédé au premier pour le module 1. Un groupe qui malgré la pluie et le froid n’a pas hésité à courir les pieds nus en extérieur ! Une session barefoot très dynamique.

POUR ALLER PLUS LOIN

Formation professionnelle – EAD, Empilement articulaire dynamique
Rééducation et éducation posturo-dynamique du sportif & du non sportif
MODULE N°1 |  MODULE N°2


Education posturo-dynamique du sportif & du non sportif. Principes biomécaniques d’Empilement Articulaire Dynamique. Les déficits de maintien de l’organisation du corps sous contraintes, qui se traduisent au niveau de la jambe en appui par une perte d’alignement des articulations (hanche, genou, cheville, sous-talienne) lors de tests spécifiques (flexion/extension sur une jambe par exemple, ou bondissements,…), de la marche au quotidien ou dans la pratique sportive, sont fréquents et peu pris en compte alors qu’ils sont déterminants dans le cadre de la rééducation mais également dans une optique de prévention et d’efficience…

A paraître : Nouvelle édition de corriger le pied sans semelle !

Cette nouvelle édition me permet de préciser ma pensée et d’affiner les protocoles d’analyse et de correction. Une nouvelle édition à laquelle nous avons intégré les deux compléments parus entre temps et certains éléments tirés de l’ouvrage La course à pied – posture, biomécanique, performance, maintenant épuisé, et qui concernent spécifiquement la biomécanique du pied. De ce fait, pour ceux qui ont lu cet ouvrage, ils retrouveront quelques dessins (mis à jour) et quelques passages remaniés issus de celui-ci. Cette nouvelle édition me permet également d’ajouter de nouvelles notions pour agir plus efficacement sur la statique et la dynamique du pied. J’ai également intégré quelques passages d’articles écrits depuis, et essentiels, qui ont été plus ou moins remaniés pour répondre aux objectifs de l’ouvrage et aux attentes des lecteurs.

Un ouvrage multimédia comportant des Qr-codes pour accéder aux vidéos des exercices

Découvrez en cliquant ici des extraits de la nouvelle édition de Corriger le pied sans semelle, comportant des flashcodes (QR-code) qui permettent d’accéder pour chaque exercice à la vidéo correspondante avec ses différents niveaux de difficulté. Des vidéos en complément des dessins et de leur descriptif afin de mieux les comprendre et les exécuter.

Ouvrage en pré-commande : Chez l’éditeur, chez Amazon. L’ouvrage passe de 220 000 à 340 000 caractères espaces compris (de 140 à 240 p).

Un ouvrage multimédia comportant des Qr-codes pour accéder aux vidéos des exercices

Découvrez en cliquant ici des extraits de l’ouvrage Corriger la posture et les instabilités articulaires qui vient de paraître, comportant des flashcodes (fig.27) qui permettent d’accéder pour chaque exercice et chaque test à la vidéo correspondante avec ses différents niveaux de difficulté. Des vidéos en complément des dessins et de leur descriptif afin de mieux les comprendre et les exécuter (37 vidéos – Corriger la posture et les instabilités articulaires).

Un ouvrage qu’il vous est possible de commander directement via le site de l’éditeur, d’Amazon,…

PLAYLIST EAD

Un support vidéo pour les encadrants et les pratiquants accessible sur la page Youtube d’Adverbum dans la playlist intitulée ‘Corriger la posture et les instabilités articulaires’.

A LIRE | CHEMINEMENT & PRÉSENTATION DE L’OUVRAGE

Accepter notre humanitude dans nos pratiques sportives

Essai – © Fred Brigaud

L’humanitude, qui est encore un néologisme, se réfère ici au fait que dans un souci de survie et de santé nous ne pouvons ignorer ce que nous sommes. C’est comprendre, respecter et employer à bon escient ce qui nous régit et accepter nos limites. Mais qu’en est-il dans nos pratiques sportives actuelles ?

Le mythe du progrès

Dans notre société, nombre d’éléments qui étaient à l’origine une source de liberté sont devenus progressivement une nécessité puis une contrainte comme l’exprime Olivier Rey : ‘’Autrefois, […] la plupart des hommes n’avaient pas besoin, pour répondre à toutes les nécessités de l’existence, d’un autre mode de transport que la marche ; aujourd’hui les hommes qui ne peuvent compter que sur leurs jambes se trouvent pour la plupart en très mauvaise posture. Lorsque l’automobile paraît, le message est : « Maintenant grâce à la voiture, tu peux aller beaucoup plus loin qu’à pied » ; un siècle plus tard, il faut dire : « Maintenant, tu dois aller beaucoup plus loin qu’à pied, et tu as donc besoin d’une voiture. » C’est un mouvement général, qui détruit les moyens qu’ont les êtres humains de subvenir par eux-mêmes à leur besoin, et les oblige à passer par des objets ou des services qu’ils achètent.’’

Continuer la lecture de « Accepter notre humanitude dans nos pratiques sportives »

Corriger la posture et les instabilités articulaires – A paraître le 19 mars

Réveiller et exploiter pleinement les ressources biomécaniques qui sont en nous. Retrouver une dynamique corporelle plus proche de son meilleur potentiel.

J’ai débuté cette réflexion à la fin des années 90 pour répondre aux dysfonctions de l’appareil locomoteur chez le sportif de haut niveau qui apparaissaient sans notion de choc direct et que l’arsenal thérapeutique ostéopathique ne parvenait pas à résoudre durablement. Des dysfonctions pouvant être à l’origine d’un syndrome fémoro-patélaire, d’une atteinte méniscale ou ligamentaire par exemple, ou encore d’instabilités articulaires. Des dysfonctions qui se sont révélées provenir de défauts techniques et posturaux au sein de la gestuelle. Je ne parle pas ici des défauts techniques que relèvent et corrigent l’entraîneur spécialisé mais des défauts d’organisation du corps, c’est à dire dans le positionnement des articulations (les unes par rapport aux autres) et dans leur maintien. Des défauts qui n’empêchent pas le déroulement du geste mais qui modifient la répartition de la pression à l’intérieur des articulations, la tension au niveau du système péri-articulaire et le positionnement des surfaces articulaires qui composent ces articulations. De plus, ces défauts posturo-dynamiques altèrent globalement la circulation des contraintes dans le corps, qu’il soit statique ou en mouvement, et génèrent des zones d’hypertension et d’hyperpression, affectant par ailleurs l’efficacité du geste technique sportif.

Continuer la lecture de « Corriger la posture et les instabilités articulaires – A paraître le 19 mars »

Les TMS du coureur, pour une approche multifactorielle de la pathologie

© Fred Brigaud – Fev 2019 

Dans le cadre des blessures de l’appareil locomoteur  chez le coureur à pied (muscles, tendons, ligaments, os, cartilage,…) qui apparaissent au fil des sorties sans notion de choc direct et qui sont le résultat d’une pratique, d’un entrainement, d’une gestuelle ou encore d’un terrain inadaptés, l’approche thérapeutique actuelle est incomplète car elle se borne trop souvent à traiter la pathologie pour ce qu’elle est, occultant le reste.

Ce type de blessure devrait être classé dans le registre des TMS (troubles musculo-squelettiques) et considéré comme tel. Une notion apparue dans le monde du travail où il est devenu évident qu’un geste technique répétitif inadapté est source de pathologie, et que la thérapeutique seule, c’est-à-dire le traitement des maladies, ne suffit pas à la résoudre. L’Etat promeut cette approche en raison du coût des arrêts de travail et de l’impact sur la productivité comme le résume si bien ces deux slogans ‘’Quand un travailleur souffre, toute l’entreprise est touchée’’[1], ‘’Les TMS coûtent chers à l’entreprise[2]’’. Une source de motivation logique dans un monde marchand déshumanisé où l’homme se résume à un rendement et un coût.

Continuer la lecture de « Les TMS du coureur, pour une approche multifactorielle de la pathologie »

Des pieds, des chaussures et des semelles

Fred Brigaud pour Ultrafanzine Magazine

Le port de semelles est-il obligatoire ? Il y a les inconditionnels de la semelle et des chaussures rigides qui tiennent le pied, et les autres… Et vous, quelle est votre opinion ? Avant de vous prononcer de but en blanc, commencez par prendre le temps de la réflexion et demandez-vous comment fonctionne le pied ? Ou plutôt comment imaginez-vous qu’il fonctionne ? Ou encore, comment vous a-t-on dit qu’il fonctionnait, si vous avez eu la chance que l’on vous renseigne réellement sur ce sujet. Le pied est là, sous nos yeux, à portée de mains, et pourtant la majorité des gens n’y prête pas attention, sa compréhension ne présentant que peu d’intérêt, et n’hésite pas à l’enfermer à longueur de journée dans un carcan.

Continuer la lecture de « Des pieds, des chaussures et des semelles »

Lionel Messi, ‘Son pied d’appui déforme le terrain !’ – Eurosport

A lire : Entretien avec Laurent Robert & Fred Brigaud réalisé par Cyril Morin pour Eurosport.

Retrouvez brièvement quelques aspects posturo-dynamiques à l’origine de la régularité de toutes frappes. Le titre de l’article ‘Son pied d’appui déforme le terrain‘ signe une des qualités essentielles de la jambe d’appui lors d’un coup franc ; c’est-à-dire le fait de posséder un système musculaire stabilisateur hautement efficace qui permet de maintenir l’ensemble des segments alignés (EAD) tout au long de la frappe, dont le pied. 

Des principes posturo-dynamiques évoqués plus en détails dans un précédent article intitulé ‘Les secrets pour bien tirer un coup franc‘ (Fred Brigaud, 2015). Lorsque nous comparons les deux photos, l’une illustrant l’article de 2015 et l’autre illustrant celle de 2018 nous retrouvons chez Lionel Messi une posture assez semblable…

A lire

Article Eurosport ‘Lionel Messi, roi du coup franc décrypté : « Son pied d’appui déforme le terrain , Cyril Morin, 2018

Les secrets pour bien tirer un coup franc, Fred Brigaud, 2015

Formation professionnelle

Corriger la posture et les instabilités articulaires
Rééducation et éducation posturo-dynamique du sportif & du non sportif

Module n°1 Module n°2

Comment l’amorti déstructure nos appuis !

Au hasard d’une expérience

 Greg, coureur avant-pied tout terrain aguerri, habitué à courir avec des chaussures de type barefoot, chausse exceptionnellement lors d’une sortie sur route une paire de running rigide comportant une semelle amortissante de 9mm sans drop. Des chaussures qu’un distributeur lui a proposé de tester afin d’avoir son avis. A la fin de la session, après une heure de course, il se déchausse et marche pieds nus sur le bitume. Il ressent instantanément un changement dans ses appuis. La répartition de la pression sous ses pieds est différente,comme s’ils avaient changé de forme durant la sortie. Des tensions musculaires inhabituelles parcourent également ses pieds. Ce n’est qu’après quelques minutes de marche pieds nus que la pression exercée par le pied sur le sol s’homogénéise et que les tensions disparaissent. Curieux par nature, Greg reproduit l’expérience pour constater à chaque fois le même phénomène alors qu’il n’en est rien lorsqu’il court pieds nus ou avec des chaussures de type barefoot (chaussures qui comportent une semelle très fine, souple, sans drop et aucun amorti). Comment s’explique mécaniquement cette évolution du pied ?

Continuer la lecture de « Comment l’amorti déstructure nos appuis ! »

La course thérapeutique ou le réveil du corps

Fred Brigaud

Brigitte, une sénior de soixante-dix ans, perçoit depuis quelques temps une perte d’aisance dans sa locomotion au quotidien dès que le terrain devient plus technique, les trottoirs plus étroits, la foule plus dense,  ou encore lorsque la fatigue se fait sentir. Il en est de même lors de ses promenades en forêt. Un phénomène pouvant aller jusqu’à la rendre craintive dans certaines situations. Elle ne présente aucune pathologie, ni aucune douleur. Son souhait lorsqu’elle vient consulter est tout simplement de retrouver cette aisance perdue pour davantage de plaisir et de sérénité lors de ses déplacements au quotidien et d’en comprendre les mécanismes.

Une analyse de sa marche confirme ce qu’elle avait perçu et met en exergue une difficulté à replacer ses pieds rapidement et au bon endroit (une perte de réactivité et de précision), un écartement des bras de l’axe du corps excessif et vers l’avant pour compenser les déséquilibres sous jacents, un balancement des bras anarchique,…   Continuer la lecture de « La course thérapeutique ou le réveil du corps »