Salon UTMB 2017 Vibram five fingers

Retrouvons-nous lors du Salon de l’UTMB à Chamonix sur le stand Vibram Five fingers & Inov-8 pour échanger, partager et débattre autour du pied et de la chaussure du quotidien à la pratique du Trail  du mardi 29 août (14h) au vendredi 1er septembre 2017 (12h).


Avec différents évènements dont:

  • Un ‘’Community run biomécanique & technique’’ le mardi 29 août à 18h devant le stand Inov-8 sur le salon Ultra Trail. Au programme, conseils techniques, biomécaniques, et partage d’expériences avec des athlètes du Team Inov-8 Germain Grangier, Sébastien Cornette,Nicky Spinks et moi-même en qualité de consultant. Profitez de cette occasion pour tester les Trail roc 270, Trail talon 250 et X-talon 212 et différents modèles de Five Fingers.
  • Un mini concert acoustique avec Germain Grangier & Julien Jorro jeudi sur le salon de l’UTMB à 13h.

L’entrée est gratuite pour tous !

Plus vite, plus fort, plus haut – Entretien au sommet du Toubkal avec Rachid El Morabity

Ultramag – Fred Brigaud

COURSE À PIED – TECHNIQUE | PROGRESSER TECHNIQUEMENT POUR BATTRE SES RECORDS EN TRAIL

LE MAROCAIN RACHID EL MORABITY EST CONNU POUR SES 5 VICTOIRES SUR LE MARATHON DES SABLES, MAIS AU-DELÀ DE CETTE SUPRÉMATIE DANS LE DÉSERT, L’HOMME DE 35 ANS MÛ PAR LE PLAISIR PROGRESSE SUR LES TRAILS DE MONTAGNE GRÂCE À SON TRAVAIL TECHNIQUE.

Nous nous trouvons à Armed , un petit village de montagne (1954m d’altitude) situé à 50min de Marrakech en voiture et 16km à pied du sommet du Toubkal. Un sommet qui culmine à 4167m d’altitude, le plus haut sommet du Maroc, que nous contemplons depuis la terrasse de l’auberge où nous logeons. Nous prévoyons d’en faire l’ascension le lendemain matin. C’est aux alentours de 19h30 que Rachid arrive en courant de la station de l’Oukaimeden (2600m d’altitude) où il séjourne depuis maintenant 20 jours au chalet du CAF dans le cadre de sa préparation à la CCC© (101km, 6100m D+), Continuer la lecture de « Plus vite, plus fort, plus haut – Entretien au sommet du Toubkal avec Rachid El Morabity »

Courir dans le sable – Entretien Magazine Tonic

Magazine Tonic – Juillet/Août 2017
Entretien réalisé par Georgia Diaz

Run on the beach Pieds nus ou en baskets ? Sur sable dur ou sable mou ? À faible ou vive allure ? Comment et en quoi courir sur la plage peut-il être bénéfique ?

À la plage, il y a deux sortes de sable : le sable mou et le sable dur (celui du bord de l’eau). Selon que vous courez sur l’un ou sur l’autre, le travail musculaire est différent. Pour effectuer un travail de préparation physique général, sans autre objectif que celui de renforcer son organisme, mieux vaut privilégier la course « pieds nus sur sable dur, à faible allure, 6 ou 7 km/h, mais avec une cadence élevée ». Pieds nus, la surface étant souple, pour travailler sur la qualité de ses prises d’appui, « par l’avant-pied », et ainsi renforcer les mollets. Mais aussi « mobiliser l’ensemble des pièces osseuses qui composent l’architecture du pied et ainsi l’assouplir, renforcer les muscles intrinsèques, améliorer sa stabilité […] et développer une course autocentrée, en pleine conscience » …

Complément n°2 à Corriger le pied sans semelle

Téléchargez gratuitement le complément n°2 à l’ouvrage « Corriger le pied sans semelle », intitulé « Comprendre le pied pour mieux choisir ses chaussures et l’importance des orteils »  http://bit.ly/telcomplement2 

  1. Le mécanisme de torsion chez le félin domestique
  2. Comprendre le pied pour mieux choisir ses chaussures
    – La technologie est-elle en nous ou dans la chaussure ?
    – Les différents mécanismes et leur importance
    – Comment tester la chaussure
    – Passer d’une chaussure rigide et amortissante à une chaussure souple et sans amorti
  3. La place des orteils dans la marche et la course
    – Visualiser les effets de l’extension du premier orteil
    – Ressentir la mise en tension au fur et à mesure que le talon se soulève
    – Ressentir le phénomène en marchant sur place
    – Déroulement du pas et mouvement des orteils.
    – Pour aller plus loin, la cybernétique au service de la voûte plantaire, un système autorégulé

Continuer la lecture de « Complément n°2 à Corriger le pied sans semelle »

L’impact des défauts de posture

Magazine Joggeur n°27 – Par Frédéric Brigaud – Extrait

Ces invisibles qui nous gouvernent !

Percevoir l’impact d’un défaut de posture ou de course que nous avons automatisé est peut-être la chose la plus difficile, illusionnés par la fluidité de nos automatismes et l’inconfort que génère tout changement. Nous sommes à même de percevoir l’apparition d’une pression soudaine et inattendue sur notre peau alors que nous ne décelons plus la montre que l’on porte au poignet. La pression qu’elle exerce sur notre peau et ses déplacements dans nos gestes usuels font partie de nous et ne sont plus détectés, sauf si ceux-ci devaient évoluer de façon inhabituelle. Dans un processus d’habituation, les lentes évolutions, ou parfois brutales suite à une entorse par exemple, de notre posture et de nos gestes s’inscrivent en nous, nous métamorphosent et deviennent imperceptibles, qu’elles soient plus ou moins efficaces ou coûteuses énergétiquement en raison des compensations qu’elles génèrent.

Continuer la lecture de « L’impact des défauts de posture »

411 jours pour récupérer d’une rupture complète de l’aponévrose plantaire et courir le marathon de Paris en 3h31’57’’

Lors du salon du running de Paris de 2016, Stéphane m’annonce qu’il s’est rompu totalement l’aponévrose plantaire ; il se déplace alors avec des béquilles, le pied droit dans une botte. Cela ne semble pas l’affecter outre mesure, son seul regret étant de ne pas pouvoir courir le marathon qui a lieu le lendemain… Une année s’écoule, nous sommes le 8 avril 2017. Alors que le salon du running bat son plein, Stéphane vient à ma rencontre avec un large sourire, mais cette fois-ci sans béquilles ni botte. Il prévoit de courir le marathon pour le plaisir et le parcourra en 3h31’57’’. Mais qu’a-t-il entrepris durant plus d’une année pour courir de nouveau un marathon après une telle blessure ? C’est autour d’un café à Sanary trois mois après le marathon, alors qu’il court comme avant, voire mieux, que nous nous retrouvons pour retracer ce long parcours, ses 411 jours !

Continuer la lecture de « 411 jours pour récupérer d’une rupture complète de l’aponévrose plantaire et courir le marathon de Paris en 3h31’57’’ »

63 jours pour revenir à la compétition après une fracture du pied

Ultramag – Fred Brigaud

Le 24 mars 2017, en fin de journée, Germain Grangier, coureur Trail du Team Inov-8 France, se fracture le troisième métatarsien du pied droit alors qu’il dispensait des conseils techniques en descente au cours d’un camp Trail Organicoach qu’il organisait avec un ami. ‘’Je commençais à descendre en disant aux coureurs de m’emboiter le pas, et en me retournant pour voir s’ils me suivaient, je pose le pied sur une pierre tranchante alors que j’arrivais avec une certaine rigidité dans la jambe’’ nous raconte-t-il. Continuer la lecture de « 63 jours pour revenir à la compétition après une fracture du pied »

Améliorer sa posture et le gainage en s’amusant !

Le Newtball© est un jeu de balle qui se joue avec la main. Il oppose deux ou quatre joueurs. Le but du jeu est de réceptionner et de relancer une balle lestée (400g ou 900g env.) dans le camp adverse sans la frapper, indifféremment avec la main droite ou la main gauche, de telle sorte que l’adversaire ne puisse la relancer dans les limites du terrain, soit en mettant l’adversaire hors de portée de la balle, soit en l’obligeant à commettre une faute.

Plus qu’un jeu, une manière de construire son corps et renforcer sa posture !

Téléchargez au format PDF les règles, les modalités, le mode de fonctionnement et les effets du jeu, un complément gratuit de l’ouvrage « Améliorer sa posture » via le site dédié au jeu Newtball.com

Continuer la lecture de « Améliorer sa posture et le gainage en s’amusant ! »

A la recherche de la poulaine perdue

Ultramag – Fred Brigaud

Dans la pratique de la course à pied, la poulaine représente la trajectoire de la cheville par rapport à la hanche. Cette trajectoire varie d’un individu à l’autre pour une même allure et sur un terrain semblable en fonction du niveau technique, du niveau de fatigue, et de la technique de prise d’appui (talon ou avant-pied). De nombreux termes y sont associés : cycle avant, cycle arrière, foulée rasante. Au-delà de cette terminologie souvent mal interprétée car trop abstraite, cherchons à être pratique pour donner les moyens à tous d’acquérir des connaissances et des compétences pour davantage d’efficacité, de confort et de plaisir.

Continuer la lecture de « A la recherche de la poulaine perdue »

La place de la posture dans la pratique du ski alpin

Magazine Entraineur du ski alpin – hors série juin 2017
Par Frédéric Brigaud – Extrait

La fonction posturale, un thème extrêmement vaste que l’on peut aborder de mille et une façons. Dès lors, je vous propose cet axe de réflexion : Est-ce qu’un défaut de posture impacte plus fortement le corps que l’on pratique le ski alpin ou la course à pied ?

La posture, un système complexe mais évolutif

Comment vous tenez-vous pour lire cet article ? Comment s’organise les différents segments qui composent votre corps ? Si vous êtes assis, comment se répartit la pression sous vos fesses ? Où se localise la pression dans votre dos ? Quelle est la hauteur de vos épaules ? Est-ce symétrique ou asymétrique ? Par ailleurs, n’avez-vous pas remarqué que nous avons tendance à adopter toujours la même posture ? Une posture qui est la conséquence de nos apprentissages, de nos blessures, des sports que nous avons pratiqués, du cadre familial dans lequel nous avons évolué,… Continuer la lecture de « La place de la posture dans la pratique du ski alpin »