Maroc, Terre de Trail – KV

COMPTE-RENDU – KILOMÈTRE VERTICAL | KMV DE L’OUKAIMEDEN

RETOUR SUR LE PREMIER KILOMÈTRE VERTICAL AU CŒUR DU HAUT ATLAS MAROCAIN, LE ‘’KMV DE L’OUKAIMEDEN’’. UN PEU PLUS DE MILLE MÈTRES DE DÉNIVELÉ POUR 6,130 KM DE COURSE.

6h, le jour pointe à l’horizon sur les Terres d’Amanar adossées au Parc National du Toubkal (Haut Atlas marocain) à seulement 30 mn de Marrakech. Les coureurs se retrouvent autour d’un petit déjeuner d’avant course convivial et copieux agrémenté entre autres de crêpes marocaines Msemmens et Beghrir (mille trous), de thé à la menthe et jus de fruits frais, et pour lequel il est difficile de se restreindre… Un petit déjeuner sous une chaleureuse tente berbère au cœur des Terres d’Amanar, pour ceux qui ont choisi de profiter du lieu tout le week-end.

Le kv une première au Maroc

Après 45 mn de trajet en minibus durant lequel les organisateurs ont pris quelques coureurs locaux, et un dernier verre de thé sur la ligne de départ, l’ensemble des coureurs s’élance sur le parcours en enclenchant le chronomètre. C’est à peine 54’59’’ plus tard que Mohammed El Morabity, le petit frère de Rachid El Morabity vainqueur à quatre reprises du Marathon des Sables et second lors de l’OCC en 2016, coupe la ligne d’arrivée le sourire aux lèvres et le visage ruisselant de sueur.

Une ligne d’arrivée qu’il franchit sur une fine couche de neige fraiche à 2734 mètres d’altitude, juste au dessus de la station de l’Oukaimeden. Mohammed El Morabity inscrit ainsi le premier record de cette épreuve chez les hommes et El Qotb Manal, âgée d’à peine 20 ans, chez les femmes en 1h29’07’’.

(Photo : Salma Zaid)

Un nouveau format de course au Maroc où la pratique du Trail prend de plus en plus d’ampleur. Un format que sont venus découvrir des marathoniens de Rabat (dont les happy runner’s), de Casablanca et de Marrakech ; un panel de coureurs cosmopolites composés de Marocains, de Français, de Mauriciens et d’Anglais. Le Maroc où vivent en toute quiétude de nombreux expatriés de différentes nationalités. Ils ont pu découvrir ainsi grâce aux organisateurs une course intense mais brève durant laquelle les temps de repos ne sont pas de mise. Une course où l’on monte rapidement dans les tours et où l’on apprend à gérer son effort pour ne pas dépasser ses capacités. Un format de course intéressant qui sort de l’ordinaire et qui n’est pas traumatisant puisqu’il s’effectue seulement en montée ; les bus attendant les coureurs au sommet pour les redescendre après le repas et la remise des prix.

Une course et un panorama

Si de nombreux kv se courent le nez collé à la montagne, celui-ci offre une vue dégagée, le parcours s’effectuant quelques centaines de mètres après le départ le long d’une crête assez large.  Un sentier qui permet d’admirer entre deux foulées la plaine qui s’étend à man droite offrant au loin une vue sur Marrakech. Un parcours aérien qui débute au milieu des pins jusqu’à un plateau dégagé sur lequel on retrouve les ultimes bosquets de thuyas avant de grimper les derniers 200 mètres de dénivelé sur une pente assez raide qui nous sépare de l’arrivée, non loin de l’observatoire d’astronomie de la station de l’Oukaimeden (http://moss-observatory.org/ ). Une arrivée qui offre un panorama époustouflant sur cette plaine qui s’étend à perte de vue.

Les dessous du Kv

27 concurrents pour cette première édition, 5 PC course tout au long du parcours, 6 mules pour évacuer les coureurs en cas de pépin, une équipe médicale, soit plus de 25 personnes pour encadrer la course, sans oublier la participation active des autorités locales. Une compétition qui a mobilisé de nombreux acteurs ainsi que les habitants de la région ; les clubs de Tahanaout AHA, Asni club ASATA, l’Association des habitants de Tadmamt, l’Association pour le développement de l’Oukaimeden ainsi que l’antenne régionale de Jeunesse et Sport. Des habitants et des associations qui ont nettoyé et viabilisé les sentiers.

Le Maroc, Terre de Trail

Une course organisée par Jean-François Fiquet (PDG des Terres d’Amanar ), Jean-Pierre Champert (Directeur de course) et Jean-Marie Jacquier (secrétaire général), à croire que les prénoms composés commençant par Jean sont de mise aux Terres d’Amanar, ainsi que Rabi Arif, animateur et coordinateur de la course, et Mohammed Alahyane (Guide de montagne) responsable du parcours. Des hommes passionnés de montagne et de nature. Jean-Marie, coureur Trail dont la devise ‘’Courir, manger, dormir’’ résume assez bien le personnage, a souhaité au travers de cette course rendre la pareille à tous les autres organisateurs de course mais également faire découvrir et partager sa passion du Trail au Maroc. Jean-Pierre, aux nombreuses casquettes (AMM et BE ski), amoureux de la région et du pays, a pu faire découvrir un sentier qu’il affectionne tout particulièrement.

 

Jean-François, très impliqué dans le développement de la région, tout comme Jean-Marie et Jean-Pierre, emploie et forme sur le site des Terres d’Amanar (http://www.terresdamanar.com/ ) en priorité les gens des villages alentours, ce qui permet à près de 150 familles de vivre sur place. De plus, la collaboration avec les coopératives locales et la mise en place d’un management participatif encouragent une valorisation et une transmission continue des savoir-faire de la région. Des habitants également rassemblés autour d’une politique environnementale rigoureuse face aux enjeux écologiques, comme il nous l’explique. Un site à découvrir absolument, tourné vers l’écologie, au pied du Haut Atlas à 1000 mètres d’altitude, qui propose de nombreux sentiers Trail variés et entretenus pour tous les niveaux que cela soit pour découvrir cette discipline ou se perfectionner. Un lieu qui rassemble de nombreux acteurs autour d’un projet humain.

Le rendez-vous est pris pour la seconde édition du Kmv de l’Oukaimeden qui aura lieu le 25 mars 2018.

Retrouvez les images de l’arrivée de Mohammed El Morabity ainsi que l’interview de Jean-Marie Jacquier, l’un des organisateur de la course à 2’50 de ce reportage.



• Matériel de Mohammed El Morabity Inov-8 Trail talon 250 : http://bit.ly/Inov8-TrailTalon250
• Le site des Terres d’Amanar : http://www.terresdamanar.com/
• Crédit photo : Frédéric Brigaud

Pour aller plus loin sur la technique de course :
‘’Guide de la foulée’’, Frédéric Brigaud, Editions DésIris, nouvelle édition Oct 2016