Les secrets pour bien tirer un coup franc

Par Frédéric Brigaud
Nov – 2015 | Magazine Instinct football

Zlatan, Messi, Ronaldo, Gerrard, tous les meilleurs tireurs de coups francs ont une technique bien à eux. Si le toucher de balle et la puissance sont importants, les appuis, la position du pied sur le sol et le mouvement du corps le sont tout autant. Décryptage comme si vous étiez devant le ballon…

Coup franc, acte de précision

Pour réussir un coup franc, un joueur doit allier puissance et précision. Il produit alors une gestuelle spécifique. Le mouvement de chaque partie du corps (bras, buste, bassin, jambes) n’est pas le fruit du hasard et répond à un enchaînement bien ordonné. Le joueur ne peut se permettre d’être brouillon pour être en mesure de produire un geste efficace. Quelles que soient les conditions (distance ou fatigue), le tireur de coups francs se doit de posséder un corps et des automatismes solides et infaillibles qui ne lui feront pas défaut, les deux étant intimement liés. La moindre erreur peut être fatale et modifier radicalement la trajectoire recherchée, passant ainsi à côté de l’objectif. Nous vous proposons de découvrir sur quoi repose cette précision.

Quand le pied déforme le terrain !

Si l’on observe Messi ou Ronaldo, on remarque que le pied ne se pose pas à plat. Il reste incliné avec un appui plus prononcé sur la partie externe, la partie interne, elle, ne touchant pas le sol. Sur les clichés de l’Argentin, on se rend compte que son pied déforme le terrain et ne bascule pas. Plus la jambe d’appui est inclinée, plus la pression à la partie externe du pied augmente, facilitant ainsi sa bascule vers l’intérieur et sa mise à plat. On remarque le même phénomène chez Cristiano Ronaldo. La semelle de la chaussure n’est pas parallèle à la surface du terrain, mais inclinée, perpendiculaire à l’axe de la jambe. La chaussure, ainsi orientée, s’enfonce dans le terrain sans basculer, un élément essentiel pour maintenir l’Empilement Articulaire Dynamique de la jambe.

L’ancrage de l’appui | Quand le pied déforme le terrain ! | Une question d’empilement | Opter pour un appui efficace | Un geste à construire | Des jambes et des bras, l’art de combiner ! | Savoir et pouvoir orienter le bras | Des postures finales qui témoignent de la puissance du tir | Un geste puissant, mais pas sans risque…

Lire l’article complet au format PDF